La définition du bonheur, de Catherine Cusset (Gallimard, 2021)

Clarisse, Ève. Deux femmes, deux caractères, deux vies obscurément entremêlées. L’une est flamboyante, généreuse et fragile ; l’autre solide et déterminée, mais travaillée par ses contradictions. Entre Paris et New York, le kaléidoscope de leurs deux vies cristallise une époque, de l’aube des années 1980 à nos jours. Pourquoi ces fragments-là ? Quel est leur trait d’union ?... Lire la Suite →

La vie en rose de Will, de Susin Nielsen (Hélium, 2021)

Quel concentré d’émotions ! Nous avions beau savoir combien l’autrice canadienne Susin Nielsen sait chambouler ses lecteurs, elle a une nouvelle fois réussi à nous prendre de court. C’est d’abord l’intrigue qui nous a accrochés jusqu’à décaler déraisonnablement l’heure du coucher : Will parviendrait-il à sortir de sa coquille, à s’ouvrir aux nouvelles expériences et à se... Lire la Suite →

Gloups (histoire vraie), de Judith Chomel (L’atelier du poisson soluble, 2021)

Comment ne pas être irrémédiablement intriguée par ce titre assorti de la mention « histoire vraie » et cette couverture complètement surréaliste : ces portraits photographiques en noir et blanc qui surgissent dans un paysage maritime merveilleux, sur lequel trône un cabinet de toilettes écarlate… La famille de Lili est de celles qu’on n’oublie pas de sitôt :... Lire la Suite →

Des souris et des hommes, de John Steinbeck, version illustrée par Rebecca Dautremer (Tishina, 2020)

Des souris et des hommes, de John Steinbeck, illustrations de Rebecca Dautremer. Éditions Tishina. Visuel disponible sur le site de l'éditeur, ainsi que les extraits ci-dessous. Mettre en images le texte intégral d’un chef d’œuvre de la littérature américaine : le projet n’est-il pas d’une ambition folle ? Il fallait la virtuosité, la sensibilité et l’imaginaire de... Lire la Suite →

Anne de Green Gables, de Lucy Maud Montgomery (Monsieur Toussaint Louverture, 2020)

« Joli ? Ce n’est pas le bon mot. Ni « beau » non plus. Ils ne sont pas assez forts. Oh, c’était magnifique, vraiment magnifique ! C’est la première fois que je vois quelque chose que mon imagination ne pourrait embellir. » Que dirait Anne, l’héroïne de ce roman, en découvrant cette couverture irisée, si délicatement travaillée à l’extérieur comme... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑