La (presque) grande évasion ou le déconfinement sauvage (et parfaitement illégal) d’une fille, de deux crétins et d’un chien, de Marine Carteron (Le Rouergue, 2021)

Un road trip, ça vous dit après les longs mois que nous venons de traverser ? Pour notre part, nous n’avons fait ni une ni deux et avons pris le large avec Bonnie, Jason, Malo et Melting-Pot. Le moins qu’on puisse dire est que cette escapade est placée sous haute tension. D’abord parce que c’est une... Lire la Suite →

Nowhere girl, de Magali Le Huche (Dargaud, 2021)

« 1963 et 1967 avaient l’air tellement mieux que 1990… » Hard Days. Peu de couleurs dans ce quotidien de collégienne qui veut pourtant tellement bien faire. Magali suffoque face à son enfance qui s’étiole, aux interpellations cassantes et au conformisme de la cour… Heureusement, il y a les Beatles et leur Ticket to Ride vers une... Lire la Suite →

Steam Sailors, tome 3 : Le passeur d’âme, d’E.S. Green (Gulf Stream Éditeur, 2021)

Morbleu, quel divertissement de retrouver les pirates de L’Héliotrope pour une troisième et dernière aventure ! Leur compagnie, leur solidarité, leur façon décomplexée de profiter des plaisirs de la vie et leur bagout sont réjouissants au possible. Les voilà pris dans une intrigue menée tambour battant, avec force prophéties et péripéties, courses-poursuites et revirements : une aventure... Lire la Suite →

Regarde par la fenêtre, de Katerina Gorelik (Saltimbanque, 2021 pour la traduction française)

Admettez-le : difficile de résister à l’envie de glisser un regard curieux par une fenêtre ajourée. Selon les cas, vous discernerez un intérieur cossu, appétissant ou terrifiant, façon « Fenêtre sur cour ». À partir de là, l'imagination peut s'emballer ! Mais attention, gardez à l’esprit que la façade peut être redoutablement trompeuse… Cet album est charmant, avec ses... Lire la Suite →

La saison des mûres, de Polly Horvath (L’école des loisirs, 2008 pour la traduction française)

Quelle lecture insolite et savoureuse ! La bizarrerie culmine dès les premières pages, faisant – forcément – venir le rire (je voudrais pouvoir vous faire entendre l’hilarité de mes moussaillons). Tout commence avec une jeune fille prénommée Raclette – oui, vous avez bien lu. Et vous saurez tout des incroyables circonstances de ce choix de prénom... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑