Incroyable ! de Zabus et Hippolyte (Dargaud, 2020)

La curiosité est immédiatement à son comble face à ce prologue qui prend un recul vertigineux, nous parle de l’histoire avant de plonger pleinement dedans. Tous les ingrédients sont là : le décor belge des années 1980, un protagoniste de onze ans qui semble étonné d’être là, une galerie de personnages secondaires divers et variés et... Lire la Suite →

Esther Andersen, de Timothée de Fombelle, illustré par Irène Bonacina (Gallimard Jeunesse, 2021)

« C’était les vacances. » Chaque mot de cet album, chaque trait des illustrations restitue dans son entier l’intensité des vacances d’été : le paysage qui défile par la vitre du train, la chaleur qui baigne les champs de maïs, le bonheur d’enfourcher son vélo, l’éternité de cette parenthèse et le temps qui se déforme… Et cette magie... Lire la Suite →

Petite Beauté, de Anthony Browne (Éditions Kaléidoscope, 2008 pour la traduction française)

Les singes sont des bêtes fascinantes. Ceux du zoo de notre ville de Stuttgart ont un jour soigné un oiseau blessé jusqu’à ce qu’il puisse reprendre son envol. Les bonobos adorent regarder la télévision, avec une prédilection pour les documentaires animaliers (qu’ils préfèrent largement aux talk-shows politiques !). L’ouvrier qui est venu remettre le poste... Lire la Suite →

Gloups (histoire vraie), de Judith Chomel (L’atelier du poisson soluble, 2021)

Comment ne pas être irrémédiablement intriguée par ce titre assorti de la mention « histoire vraie » et cette couverture complètement surréaliste : ces portraits photographiques en noir et blanc qui surgissent dans un paysage maritime merveilleux, sur lequel trône un cabinet de toilettes écarlate… La famille de Lili est de celles qu’on n’oublie pas de sitôt :... Lire la Suite →

Des souris et des hommes, de John Steinbeck, version illustrée par Rebecca Dautremer (Tishina, 2020)

Des souris et des hommes, de John Steinbeck, illustrations de Rebecca Dautremer. Éditions Tishina. Visuel disponible sur le site de l'éditeur, ainsi que les extraits ci-dessous. Mettre en images le texte intégral d’un chef d’œuvre de la littérature américaine : le projet n’est-il pas d’une ambition folle ? Il fallait la virtuosité, la sensibilité et l’imaginaire de... Lire la Suite →

Le Flocon, de Bertrand Santini, illustrations de Laurent Gapaillard (Gallimard Jeunesse, 2020)

Cet album est vertigineux… comme un flocon. Oui, vous lisez bien : comme ces conglomérats d’infimes cristaux et de milliards de molécules, prodiges de chimie, de thermodynamique et de symétrie, qui révèlent leurs motifs envoutants pour peu qu’on les examine d’assez près. De même, les somptueuses illustrations gothiques de Laurent Gapaillard charment dès le premier coup... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑