La saison des mûres, de Polly Horvath (L’école des loisirs, 2008 pour la traduction française)

Quelle lecture insolite et savoureuse ! La bizarrerie culmine dès les premières pages, faisant – forcément – venir le rire (je voudrais pouvoir vous faire entendre l’hilarité de mes moussaillons). Tout commence avec une jeune fille prénommée Raclette – oui, vous avez bien lu. Et vous saurez tout des incroyables circonstances de ce choix de prénom... Lire la Suite →

Tombée du ciel, des Fan brothers (Little Urban, 2021)

Les Fan brothers ont décidément l’art de nous transporter dans des univers aussi immersifs qu’insolites ! Nous voici, cette fois, dans un film noir et blanc de tiges et de feuilles où bourdons, coccinelles, araignées, chenilles bousiers, coléoptères virevoltent joyeusement. Quelle effervescence ! Il faut dire qu’une chose colorée vient de tomber du ciel. Une Merveille incroyable.... Lire la Suite →

La glace, de John Kåre Raake (J’ai Lu, 2021)

Bienvenue au pôle Nord, monde de glace et d’incertitude, cerné par les vents polaires et les enjeux géopolitiques… Alertés par une fusée de détresse, Anna Aune et Daniel Zakariassen quittent le lieu de leur expédition scientifique et bravent le mauvais temps pour venir en aide à la base chinoise d’Isdragen. Il se pourrait bien qu’ils... Lire la Suite →

L’incroyable histoire du coq qui ne voulait pas fermer son bec, de Thomas Gerbeaux et Pauline Kerleroux (La Joie de Lire, 2021)

Illustration de fond: extrait de La ferme des animaux, de George Orwell, illustré par Quentin Gréban (Mijade, 2021) Si vous ne connaissez pas le coq Maurice, c’est qu'il serait grand temps de vous plonger dans Les incocks ou Salut les coco ! Artiste très en verve de bon matin, star des basse-cours, grand sensible et porte-parole... Lire la Suite →

Le Vent dans les saules, de Kenneth Grahame (1908 pour l’édition originale en anglais, 2011 pour la traduction française chez Phoebus)

Parodie animalière de la société, récit d’aventure, ode à la campagne anglaise, Le Vent dans les saules est un roman britannique incontournable. Le charme des classiques a opéré : si mon moussaillon de dix ans a pu s'impatienter ici ou là lors de descriptions un peu longuettes, il s'est laissé envouter par ce texte vieux de... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑