Les idées sont de drôles de bestioles, d’Isabelle Simler (Éditions courtes et longues, 2021)

D’où viennent les idées ? Face à la page blanche, qu’est-ce qui déclenche l’étincelle à l’origine de l’inspiration ? Connaissez-vous la sensation d’avoir sur le bout de l’esprit une intuition que vous sentez virevolter toute proche, qui vous échappe avant de resurgir au moment où vous l’attendiez le moins ? Autant de questionnements fascinants, mais qui pourraient sembler... Lire la Suite →

Nuit étoilée, de Jimmy Liao (HongFei, 2020)

Dès la couverture sombre et lumineuse, comme le tableau de Van Gogh auquel elle rend hommage, on tombe sous le charme des illustrations de l’auteur taïwanais Jimmy Liao. En entrant dans l’album, impossible de résister à l’envoutement du texte, tout en retenue, et surtout des peintures mêlant la poésie et la géométrie, le réalisme et... Lire la Suite →

Le musée des émotions. 40 chefs d’œuvre livrent leurs secrets (Elsa Whyte, La Martinière Jeunesse, 2020)

Les émotions qui jaillissent des œuvres d’art, l’art de s’émouvoir… Vaste sujet pour ce documentaire ! La couverture saisissante et les illustrations sublimées par le format majestueux et le papier glacé font de cet album un bel objet-livre, à la hauteur de l’enjeu. Mais ce n’est pas tout : sa construction très intelligente autour de 40... Lire la Suite →

Les amoureux, de Victor Hussenot (La Joix de Lire, 2019)

Ce week-end, j’ai pris beaucoup de plaisir à me laisser entraîner hors des sentiers battus par Victor Hussenot. Ses graphismes sont reconnaissables entre mille ; ils réinventent le support de la bande-dessinée en en bousculant malicieusement les codes à tous les niveaux – en s'affranchissant du texte, en faisant voler en éclat les sempiternelles cases, en... Lire la Suite →

L’art en bazar (de Ursus Wehrli, 2013)

Les adeptes du ménage et de l’ordre vous le diront : ranger, c’est tout un art ! Mais en matière d’art, justement, l’ordre n’est pas la priorité. Ce registre de création ne peut-il pas être défini précisément en opposition à la rationalité, à la fonctionnalité et aux formes d’activités séquencées et réplicables ? N’est-il pas un lieu... Lire la Suite →

Jeu de piste à Volubilis (de Max Ducos, 2006)

Quel enfant (grand ou petit !) n’adore-t-il pas jouer les détectives ? Il n’est pas étonnant que ce plaisir ludique de l’enquête soit un motif récurrent dans la littérature ! Nous sommes, pour notre part, incapables de résister à l’appel d’une piste à suivre ou d’une énigme à résoudre : comptez sur nous, qu’il s’agisse de démêler un complot... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑