Vivre vite, de Brigitte Giraud (Flammarion, 2022)

Vingt ans après l'accident de la route qui lui a ravi son mari, Brigitte Giraud ne parvient pas à cesser de ressasser l’enchaînement de circonstances à l’origine du drame. Son enquête rembobine inlassablement le fil des événements, en sonde les rouages les plus imperceptibles, décortique, une à une, chacune des séquences qui ont contribué à... Lire la Suite →

On a super-marché sur la lune, de Sébastien Joanniez (Joie de Lire, 2022)

Septembre, octobre, novembre, décembre, janvier, février. Au hasard des moments volés au train-train de l’existence, Rosa écrit son journal. La collégienne extériorise en les écrivant les milliers de choses qui bouillonnent en elle. Les entrées de son journal sont courtes (parfois très) et disparates : scènes du quotidien, poèmes, réflexions, ressentis bruts, coups de gueule, déclarations... Lire la Suite →

Girl. Boy. Sea, de Chris Vick (Sephyr, 2019)

Suite du voyage littéraire de l’été aujourd’hui avec un roman jeunesse anglais qui nous entraîne au large des côtes marocaines. Cette couverture splendide ne vous dit rien ? Ce n'est pas surprenant, Girl. Boy. Sea n’a pas encore été traduit en français. J’espère de tout cœur que son succès outre-manche attirera l’attention des éditeurs et... Lire la Suite →

Blackout à New York. Quand la lumière s’éteint les cœurs s’allument, de Dhonielle Clayton, Tiffany D. Jackson, Nic Stone, Angie Thomas, Ashley Woodfolg et Nicola Yoon (Nathan, 2022)

La magie de la littérature se nourrit de la représentation de personnages différents. Cela permet à chacun.e de lire des histoires qui lui ressemblent, mais aussi d'élargir ses horizons en découvrant d’autres perspectives que les siennes. Les personnages issus de la diversité sont toujours sous-représentés en littérature mais les choses bougent petit à petit. Si... Lire la Suite →

S’adapter, de Clara Dupont-Monod (Stock, 2021)

Il était une fois une famille où naquit un enfant hors norme. Leur histoire est racontée du point de vue de la fratrie, chacun s’efforçant de « s’adapter » à sa façon. L’aîné s’attache, la cadette se révolte, le petit dernier répare, compense ce qu’il ne peut que deviner car il ne l’a pas vécu. Ils n’ont... Lire la Suite →

La (presque) grande évasion ou le déconfinement sauvage (et parfaitement illégal) d’une fille, de deux crétins et d’un chien, de Marine Carteron (Le Rouergue, 2021)

Un road trip, ça vous dit après les longs mois que nous venons de traverser ? Pour notre part, nous n’avons fait ni une ni deux et avons pris le large avec Bonnie, Jason, Malo et Melting-Pot. Le moins qu’on puisse dire est que cette escapade est placée sous haute tension. D’abord parce que c’est une... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑