S’adapter, de Clara Dupont-Monod (Stock, 2021)

Il était une fois une famille où naquit un enfant hors norme. Leur histoire est racontée du point de vue de la fratrie, chacun s’efforçant de « s’adapter » à sa façon. L’aîné s’attache, la cadette se révolte, le petit dernier répare, compense ce qu’il ne peut que deviner car il ne l’a pas vécu. Ils n’ont... Lire la Suite →

La (presque) grande évasion ou le déconfinement sauvage (et parfaitement illégal) d’une fille, de deux crétins et d’un chien, de Marine Carteron (Le Rouergue, 2021)

Un road trip, ça vous dit après les longs mois que nous venons de traverser ? Pour notre part, nous n’avons fait ni une ni deux et avons pris le large avec Bonnie, Jason, Malo et Melting-Pot. Le moins qu’on puisse dire est que cette escapade est placée sous haute tension. D’abord parce que c’est une... Lire la Suite →

Nowhere girl, de Magali Le Huche (Dargaud, 2021)

« 1963 et 1967 avaient l’air tellement mieux que 1990… » Hard Days. Peu de couleurs dans ce quotidien de collégienne qui veut pourtant tellement bien faire. Magali suffoque face à son enfance qui s’étiole, aux interpellations cassantes et au conformisme de la cour… Heureusement, il y a les Beatles et leur Ticket to Ride vers une... Lire la Suite →

La saison des mûres, de Polly Horvath (L’école des loisirs, 2008 pour la traduction française)

Quelle lecture insolite et savoureuse ! La bizarrerie culmine dès les premières pages, faisant – forcément – venir le rire (je voudrais pouvoir vous faire entendre l’hilarité de mes moussaillons). Tout commence avec une jeune fille prénommée Raclette – oui, vous avez bien lu. Et vous saurez tout des incroyables circonstances de ce choix de prénom... Lire la Suite →

Cabot-Caboche, adaptation BD du roman de Daniel Pennac par Grégory Panaccione (Delcourt, 2021)

Grégory Panaccione esquisse à merveille le protagoniste de cette histoire : une caboche de traviole aux yeux globuleux dont les oreilles pendouillantes semblent disproportionnées par rapport au reste du corps, misérable jusqu’à la manière de se recroqueviller, comme s’il craignait les coups. Mais dont la soif de vivre, la truffe suppliante et le regard plein d’espoir... Lire la Suite →

Le Vent dans les saules, de Kenneth Grahame (1908 pour l’édition originale en anglais, 2011 pour la traduction française chez Phoebus)

Parodie animalière de la société, récit d’aventure, ode à la campagne anglaise, Le Vent dans les saules est un roman britannique incontournable. Le charme des classiques a opéré : si mon moussaillon de dix ans a pu s'impatienter ici ou là lors de descriptions un peu longuettes, il s'est laissé envouter par ce texte vieux de... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑