L’honneur de Zakarya, d’Isabelle Pandazopoulos (Gallimard Jeunesse, 2022)

Mutisme tête baissée, nom arabe, précédents multiples : Zakarya n’est-il pas le coupable idéal ? Mais qui est-il vraiment ? C’est ce que les jurés appelés à délibérer sur une affaire de meurtre vont devoir déterminer. Cette tragédie en trois actes – JUGER, PROUVER, CONDAMNER – nous entraîne au cœur d’un procès d’assises : mise en accusation, constitution du jury,... Lire la Suite →

Un enfant sans histoire, de Minh Tran Huy (Actes Sud, 2022)

Ce livre éclaire, interpelle, bouleverse. L’histoire – car il y en a bien une – est celle d’un enfant autiste, racontée par sa mère. Les mots limpides disent la prise de conscience d’une différence, le tâtonnement du diagnostic, le cycle d’incertitude, de désarroi, d’espoir et de deuil de la « parentalité ordinaire ». Aucun pathos, mais une sincérité,... Lire la Suite →

Jefferson fait de son mieux, de Jean-Claude Mourlevat, illustrations d’Antoine Ronzon (Gallimard Jeunesse, 2022)

La tension était à son comble. Comment se portait notre hérisson préféré depuis le temps ? Et son copain Gilbert ? Et surtout : Walter Schmitt, personnage favori de mes moussaillons, serait-il amené à jouer dans ce second tome le rôle qu’il méritait ? Dès les premières pages, nous nous sommes sentis chez nous au pays des animaux, ravis... Lire la Suite →

Ce que nous sommes, de Zep (Rue de Sèvres, 2022)

Imaginez un monde où moyennant finances, les humains pourraient « s’augmenter » d’un second cerveau numérique. On pourrait acquérir instantanément des sommes de connaissances illimitées, vivre un divertissement perpétuel fait d'expériences aussi désirables qu'illusoires. Imaginez maintenant que le système déraille, privant un jeune homme « augmenté » de son cerveau assistant… Dans cette belle BD, Zep nous entraîne dans... Lire la Suite →

Mon mari, de Maud Ventura (L’iconoclaste, 2021)

« J’aime mon mari comme au premier jour, d’un amour adolescent et anachronique. Je l’aime comme si j’avais quinze ans, comme si nous venions de nous rencontrer, comme si nous n’avions aucune attache, ni maison ni enfants. Je l’aime comme si je n’avais jamais été quittée, comme si je n’avais rien appris, comme s’il avait été... Lire la Suite →

Nowhere girl, de Magali Le Huche (Dargaud, 2021)

« 1963 et 1967 avaient l’air tellement mieux que 1990… » Hard Days. Peu de couleurs dans ce quotidien de collégienne qui veut pourtant tellement bien faire. Magali suffoque face à son enfance qui s’étiole, aux interpellations cassantes et au conformisme de la cour… Heureusement, il y a les Beatles et leur Ticket to Ride vers une... Lire la Suite →

Lecture commune : La-Gueule-du-Loup, d’Éric Pessan (L’école des loisirs, 2021)

Certains romans sont non seulement immersifs, mais pleins de recoins, de perches à saisir et de trouvailles. Ces textes sont de ceux dont on aime prolonger la lecture en échangeant avec d’autres lecteur·ice·s. Pépita, du blog Mélimélo de livres et moi en sommes immédiatement tombées d’accord : le dernier roman d’Éric Pessan, La-Gueule-du-Loup, appartient clairement... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑