La définition du bonheur, de Catherine Cusset (Gallimard, 2021)

Clarisse, Ève. Deux femmes, deux caractères, deux vies obscurément entremêlées. L’une est flamboyante, généreuse et fragile ; l’autre solide et déterminée, mais travaillée par ses contradictions. Entre Paris et New York, le kaléidoscope de leurs deux vies cristallise une époque, de l’aube des années 1980 à nos jours. Pourquoi ces fragments-là ? Quel est leur trait d’union ?... Lire la Suite →

Sous haute dépendance, de Ursula Poznanski (2010 pour la version originale en allemand, 2013 pour la traduction française chez Bayard Jeunesse)

Erebos est un INCROYABLE jeu vidéo. Mais inutile de vous précipiter, il n’est pas en vente et n'est disponible que sur invitation, dans le cadre de règles strictes : ne parler du jeu à personne, suivre à la lettre les instructions du Messager et être à la hauteur des quêtes qu’il distribue, sésame pour progresser rapidement.... Lire la Suite →

La vie en rose de Will, de Susin Nielsen (Hélium, 2021)

Quel concentré d’émotions ! Nous avions beau savoir combien l’autrice canadienne Susin Nielsen sait chambouler ses lecteurs, elle a une nouvelle fois réussi à nous prendre de court. C’est d’abord l’intrigue qui nous a accrochés jusqu’à décaler déraisonnablement l’heure du coucher : Will parviendrait-il à sortir de sa coquille, à s’ouvrir aux nouvelles expériences et à se... Lire la Suite →

J’ai rêvé d’un éléphant, de Sarah Khoury (Éd. Père Fouettard, 2021)

C’est beau, les rêves : furtifs mais d’une intensité palpitante, grisants d’improbabilités tangibles. Dans un rêve, qu’est-ce qui empêcherait un énorme éléphant de prendre son envol ? La bonne paire d’ailes, un peu de courage, et c’est parti : quel bonheur de papillonner légèrement dans le ciel, de s’élever toujours plus haut, de savourer la fraîcheur de l’air,... Lire la Suite →

La ferme des animaux, de George Orwell (édition française parue en 2021 chez Folio)

Comment une révolution populaire portée par des idéaux émancipateurs a-t-elle pu déboucher sur un régime totalitaire ? À travers le récit de la révolte des animaux contre le joug des fermiers, George Orwell dissèque l’histoire soviétique avec le talent et la clairvoyance qu'on lui connaît. « Rênes, licous, œillères, muselières humiliantes furent jetés au tas d’ordures qui... Lire la Suite →

La vie aux aguets, de William Boyd (Éditions du Seuil, 2007 pour la traduction française)

« Je m’en rends compte maintenant : elle a toujours redouté qu’on vienne la tuer. Et elle n’avait pas tort. » Paranoïa, folie, ou précautions légitimes ? De quoi la mère de Ruth a-t-elle peur ? Le temps des révélations est peut-être venu, exhumant un passé insoupçonné remontant aux années 1930. Des péripéties sidérantes de nature à vous faire douter... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑