Coup de projecteur sur les livres de Jean-Claude Mourlevat, lauréat du prix Astrid Lindgren 2021

C’est une reconnaissance de taille : le prix Astrid Lindgren est considéré comme le Prix Nobel de littérature jeunesse. Cette année, le jury a décidé de distinguer Jean-Claude Mourlevat, un auteur français remarqué notamment pour son art de « revisiter la tradition du conte, abordant les sujets les plus beaux comme les plus difficiles ». Les moussaillons de... Lire la Suite →

Sous un ciel d’or, de Laura Wood (PKJ, 2021)

Sous un ciel d'or, de Laura Wood, PKJ, 2021. En fond: illustration extraite de Louis Armstrong de Pierre Ducrozet, Zaü et Jacques Bonnaffé (2012). Cette couverture aux dorures géométriques style art déco : pas de doute, nous sommes au cœur des années folles ! La page de la Grande guerre semble tournée : les filles découvrent leurs mollets... Lire la Suite →

Le faucon déniché, de Maxe L’Hermenier et Steven Dupré, d’après le roman de Jean-Côme Noguès (Nathan, Jungle Pépites, 2021)

Après avoir beaucoup apprécié La quête d’Ewilan, nous avons découvert avec curiosité ce nouveau titre de la collection Jungle Pépites qui adapte de grands romans en bande-dessinée. Cette fois, nous n’avions pas lu le texte original mais l’intrigue nouée autour d’un jeune serf qui enfreint la loi en dénichant un faucon réservé aux chasses du... Lire la Suite →

La faucheuse, de Neal Shusterman (PKJ 2021, pour l’édition poche de la traduction française)

Imaginez : un futur dans lequel des progrès scientifiques permettraient non seulement de se passer de gouvernement (l’intelligence artificielle du Thunderhead surpasse désormais largement les capacités humaines), mais aussi de vaincre la mort. À l’ère de la post-mortalité, les humains n’ont donc à craindre ni la pauvreté, ni la faim, ni la guerre, ni le... Lire la Suite →

Folklords, tome 1, de Matt Kindt, Matt Smith et Chris O’Halloran (Delcourt, 2021 pour la traduction française)

« Il était une fois… Non… juste cette fois. Un garçon… Un garçon qui ne trouvait VRAIMENT pas sa place Un garçon qui s’habillait étrangement Un garçon qui était bien trop curieux » Toute différence est relative ! Avec sa chemise, son sac à dos et sa cravate, Ansel passerait probablement inaperçu par chez nous, mais il détonne... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑