Le Vent dans les saules, de Kenneth Grahame (1908 pour l’édition originale en anglais, 2011 pour la traduction française chez Phoebus)

Parodie animalière de la société, récit d’aventure, ode à la campagne anglaise, Le Vent dans les saules est un roman britannique incontournable. Le charme des classiques a opéré : si mon moussaillon de dix ans a pu s'impatienter ici ou là lors de descriptions un peu longuettes, il s'est laissé envouter par ce texte vieux de... Lire la Suite →

Sous haute dépendance, de Ursula Poznanski (2010 pour la version originale en allemand, 2013 pour la traduction française chez Bayard Jeunesse)

Erebos est un INCROYABLE jeu vidéo. Mais inutile de vous précipiter, il n’est pas en vente et n'est disponible que sur invitation, dans le cadre de règles strictes : ne parler du jeu à personne, suivre à la lettre les instructions du Messager et être à la hauteur des quêtes qu’il distribue, sésame pour progresser rapidement.... Lire la Suite →

Souvenirs de Marnie, de Joan G. Robinson (Monsieur Toussaint Louverture, 2021 pour la traduction française)

« Il semblait presque à Anna que la maison l’épiait, la guettait, et avait patiemment attendu qu’elle se retourne et la reconnaisse. » Ça ne vous est jamais arrivé de tomber sur une maison qui déclenche immédiatement un film dans votre esprit ? Une vision, un déjà-vu, une intuition obsédante ou tout simplement un lieu véritablement particulier dont... Lire la Suite →

Sous un ciel d’or, de Laura Wood (PKJ, 2021)

Sous un ciel d'or, de Laura Wood, PKJ, 2021. En fond: illustration extraite de Louis Armstrong de Pierre Ducrozet, Zaü et Jacques Bonnaffé (2012). Cette couverture aux dorures géométriques style art déco : pas de doute, nous sommes au cœur des années folles ! La page de la Grande guerre semble tournée : les filles découvrent leurs mollets... Lire la Suite →

Les orphelins de métal, de Padraig Kenny (Lumen, 2019 pour la traduction française)

« Il est interdit de donner vie et d’attribuer une conscience à une machine possédant la taille standard d’un adulte ou d’un être humain authentique. » Imaginez qu'il devienne possible d’insuffler la vie, voire même une conscience aux machines qui pourraient alors fournir une main d’œuvre utile, voire même tenir compagnie à des humains esseulés… mais aussi être... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑