Biomimétisme – La nature comme modèle, d’Emmanuelle Walker et Séraphine Menu (La Pastèque, 2019)

Biomimétisme_couv.jpg

D’où viennent les idées, intuitions et hypothèses à l’origine des trouvailles scientifiques ? Question passionnante !

Grâce à ce splendide documentaire lu à voix haute avec les garçons, nous avons réalisé toute l’inspiration puisée par les humains dans… la nature. Et oui, elle est décidément bien faite ; les écosystèmes et les organismes sont parfois d’une sophistication sidérante. Leur observation est une véritable mine d’idées permettant de comprendre certaines lois, à l’image de Newton qui aurait développé sa théorie de la gravité en voyant une pomme tomber d’un arbre…

Biomimétisme_extrait 1.jpg

L’analyse de la nature suscite aussi et surtout des innovations et inventions. De l’ornithoptère de Léonard de Vinci, inspiré du vol des oiseaux, à la colle industrielle, mise au point en étudiant la façon dont les moules se fixent au rocher, en passant par le train japonais Shinkansen, pensé par analogie à la morphologie du martin-pêcheur et du hibou, les exemples sont multiples et souvent inattendus. Ils concernent pour beaucoup d’enthousiasmantes recherches en cours et couvrent des domaines variés : chimie, ingénierie, électricité, médecine, architecture…

Quelle bonne idée de consacrer un album à ces thématiques passionnantes ! Le résultat est très réussi. Avec son grand format généreux (plus de 72 pages !), sa couverture cartonnée, ses illustrations sobres et classe et ses belles associations de couleurs, ce livre ravit l’œil autant que l’esprit.

Biomimétisme_extrait 2

Biomimétisme_extrait 3

Une lecture qui fait du bien, à une époque où l’on a parfois du mal à croire qu’il soit possible que nature et progrès ne s’opposent pas… Il y a aussi quelque chose de réjouissant à découvrir les idées ingénieuses empruntées aux animaux. Comme par exemple cette matière transparente produite par certaines abeilles souterraines pour protéger leur nid, dont on explore actuellement les potentialités pour remplacer le plastique. Les garçons ont été particulièrement fascinés par les constructions, comme l’Eastgate Building, construit au Zimbabwe… en s’inspirant du système de régulation thermique des termitières !

Un livre qui donne envie de sortir, de regarder la nature différemment et de laisser libre cours à son imagination !

Biomimétisme_extrait 4

Extrait : « As-tu déjà vu une chauve-souris voler ? Elle se déplace à une vitesse folle, en pleine nuit, sans pour autant entrer en collision avec quoi que ce soit. Cette précision a intéressé les scientifiques. Ils ont découvert que la chauve-souris utilisait des ultrasons pour se repérer dans l’espace (ce qu’on appelle « l’écholocation ») et ont développé ensuite un appareil similaire : le radar, qui détecte la présence d’objets dans une zone en envoyant des ondes électromagnétiques. »

Lu à voix haute en décembre 2019 – La Pastèque Éditeur, 22€

Grecomania, d’Emma Giuliani et Carole Saturno (Les Grandes Personnes, 2016)

cover grecomania

Notre île est riche de trésors. J’emploie généralement le mot au sens figuré pour parler de pépites littéraires, précieuses par leur texte, leur sonorité, leur aptitude à nous transporter ou à nous interroger… Mais là, c’est différent : le nouvel album d’Emma Giuliani et de Carole Saturno est un joyau au sens propre et plein du terme. Majestueux et élégant, Grecomania exerce une attraction magnétique sur toute la famille : impossible de ne pas avoir envie de s’y plonger si vos yeux se posent dessus. Le voyage dans le temps s’amorce aussitôt grâce à la qualité du texte et au charme des illustrations qui rendent un hommage moderne à l’univers esthétique de la Grèce ancienne… Après avoir marqué les esprits avec Egyptomania, Emma Giuliani et Carole Saturno parviennent à innover magnifiquement dans le champ (pourtant encombré) des livres sur la Grèce antique.

Grecomania_Homère.jpg

Cette parution tombe à pic pour nous, puisque Antoine a l’histoire des civilisations antiques au programme de son année de 6ème. Depuis plusieurs années déjà, nous faisions notre miel de la mythologie grecque et des récits homériques, notamment grâce aux feuilletons de Murielle Szac. Grecomania nous a permis de retrouver nos protagonistes préférés parmi les divinités de l’Olympe et les héros de l’Iliade et de l’Odyssée. Mais ce n’est pas tout. L’album se démarque en effet par des contenus extrêmement complets – les pages sur la démocratie n’ont, par exemple, absolument rien à envier aux cours magistraux de science politique suivis pendant mes études ! Rien ne manque. Nous avons découvert, captivés, l’histoire et la géographie de la Grèce antique, la vie quotidienne, les merveilles architecturales héritées de cette époque, la démocratie athénienne, le rôle des guerres et l’alphabet grec, etc.

Grecomania_extrait

Grâce à l’ingéniosité de la présentation et de la mise en forme, cette densité d’information ne doit en rien dissuader de découvrir ce livre avec des enfants à partir de l’école primaire – les lecteurs les plus jeunes se régaleront des splendides illustrations (en veillant quand même à y aller doucement avec leurs menottes…). Comme pour Egyptomania, les deux autrices font un usage intelligent et créatif des frises chronologiques, cartes, rabats dépliants et éléments pop-up. Tout cela contribue à organiser, animer et égayer la lecture. Un vrai show ! Si avec ça, vos enfants ne se passionnent pas pour l’Antiquité…

Grecomania_extrait 1

Lu à voix haute en novembre 2019 – Éditions des Grandes Personnes, 29,50€

Jeu de piste à Volubilis (de Max Ducos, 2006)

Quel enfant (grand ou petit !) n’adore-t-il pas jouer les détectives ? Il n’est pas étonnant que ce plaisir ludique de l’enquête soit un motif récurrent dans la littérature ! Nous sommes, pour notre part, incapables de résister à l’appel d’une piste à suivre ou d’une énigme à résoudre : comptez sur nous, qu’il s’agisse de démêler un complot au cœur de la Rome antique (L’affaire Caius), de traquer le trésor de pirates (L’île au trésor), de faire la lumière sur les secrets d’une voisine que l’on pensait mieux connaître (L’arrêt du cœur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine), de localiser La rivière à l’envers ou de résoudre les intrigues policières les plus sombres – du chien des Baskerville au récent Jefferson, en passant évidemment par les aventures de L’as des détectives, Kalle Blomqvist !

Jeu de piste à Volubilis_couverture
Et c’est justement à un véritable jeu de piste que nous convie Max Ducos avec ce bel album : « Quand j’étais petite, je trouvais ma maison vraiment étrange. Elle ne ressemblait à aucune des maisons que je connaissais. Et quand je demandais à mon père pourquoi elle était si étrange, il me répondait qu’elle n’était pas étrange, qu’elle était moderne, ce qui était très différent. Il me disait également que chaque maison était unique et possédait son secret et que le jour où je découvrirais celui de ma maison, je me mettrais à l’aimer comme ma meilleure amie. »

Intriguant, non ?

Notre curiosité est encore attisée par la découverte, par la narratrice, d’une clé annonçant une série d’indices à découvrir dans sa maison. Nous voici aux aguets, scrutant chacune des pièces de cette villa d’architecte étonnante, à la recherche d’une piste. Quel est le secret de cette bâtisse unique ? Qui est à l’initiative de cette enquête ? On se prend immédiatement au jeu d’une recherche captivante, ce qui n’empêche pas d’apprécier la beauté et la singularité des lieux, inspirés par l’architecture moderne ! Les amateurs ne manqueront pas d’y reconnaître des clins d’œil aux architectes et créateurs du XXème siècle. Max Ducos nous parle aussi de la filiation et du processus d’appropriation de sa maison – et, au-delà, de sa famille…

Extraits disponibles sur le site de Max Ducos

Un album lu et relu par toute la famille. Comme tous les livres de cet auteur bordelais – tous particulièrement bien adaptés aux bons lecteurs qui, comme Antoine et Hugo, continuent d’apprécier les albums illustrés. À découvrir absolument !

Livres Max Ducos.jpg

Sarbacane – 16€