Moi, ce que j’aime, c’est les monstres. Livre Premier, d’Emil Ferris (Monsieur Toussaint Louverture, 2018 pour la traduction française)

Fascinant. Ce roman graphique qui se donne à lire comme le journal de Karen Reyes, 10 ans, est de ceux qui marquent. Ces 416 pages exécutées au stylo à bille (!) mêlent drame familial, manifeste artistique, témoignage historique et enquête criminelle, pulvérisant tous les codes pour nous aller droit au cœur. Pas facile d’être une... Lire la Suite →

Mon mari, de Maud Ventura (L’iconoclaste, 2021)

« J’aime mon mari comme au premier jour, d’un amour adolescent et anachronique. Je l’aime comme si j’avais quinze ans, comme si nous venions de nous rencontrer, comme si nous n’avions aucune attache, ni maison ni enfants. Je l’aime comme si je n’avais jamais été quittée, comme si je n’avais rien appris, comme s’il avait été... Lire la Suite →

Lecture commune : La-Gueule-du-Loup, d’Éric Pessan (L’école des loisirs, 2021)

Certains romans sont non seulement immersifs, mais pleins de recoins, de perches à saisir et de trouvailles. Ces textes sont de ceux dont on aime prolonger la lecture en échangeant avec d’autres lecteur·ice·s. Pépita, du blog Mélimélo de livres et moi en sommes immédiatement tombées d’accord : le dernier roman d’Éric Pessan, La-Gueule-du-Loup, appartient clairement... Lire la Suite →

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑