226 bébés, de Flore Vesco (Didier Jeunesse, 2019)

226 bébés.jpeg

Évidemment, après avoir succombé à L’Estrange Malaventure de Mirella, puis à De cape et de mots, nous n’allions pas nous priver de continuer à nous régaler de la plume de Flore Vesco. Lorsque nous avons repéré la sortie de ce petit roman dans la jolie collection « marque-page » qui propose des textes courts et illustrés aux tous jeunes lecteurs, nous n’avons fait ni une ni deux… Et pour une fois, c’est Antoine qui nous a fait la lecture à voix haute !

« Nous accusons réception de votre courrier en date du 28 octobre concernant les chutes d’enfants sur votre propriété. Nous sommes au regret de vous informer que l’arrivée d’un bébé dans un foyer n’est pas considérée comme un sinistre, et ne peut donc être remboursée par l’assurance. »

Imaginez un vieil homme qui prendrait enfin sa retraite après une dure vie de labeur, l’occasion de se mettre au vert pour goûter un repos bien mérité ! Mais imaginez également qu’en raison d’un virage serré du couloir de cigognes survolant la maison, les bébés se mettent à pleuvoir en nombre dans le jardin. Ce que vous n’imaginerez jamais, j’en suis sûre, c’est ce dont 226 mouflets sont capables quand ils s’y mettent…

« Certes, ils avancent à quatre pattes, mais qu’est-ce qu’ils m’épatent ! »

Nous n’avons fait qu’une bouchée de cette fable farfelue agrémentée de cascades à couper le souffle, de statistiques édifiantes, d’allitérations, de néologismes et de rimes que personne n’avait jamais osé faire avant ! Comme L’Estrange Malaventure, l’histoire multiplie les clins d’œil aux contes de Grimm que Flore Vesco a le don de dépoussiérer avec entrain. Nous avons ri à gorge déployée de la perspective tendre et joyeusement décalée sur des récits tellement anciens qu’on ne remarque plus leurs absurdités, mais aussi sur les bébés (vous ne les verrez plus jamais de la même manière !).

Les parents soucieux de joindre l’utile à l’agréable en proposant à leur progéniture des lectures instructives trouveront leur bonheur dans les encadrés didactiques, véritable mine d’informations sur les volatiles assurant la livraison de bébés, ou encore des conflits historiques majeurs comme la guerre du taboulé avec ou sans raisin.

Tout ça en 85 pages ! J’en suis bé(bé)ate d’admiration. 226 bravos à Flore Vesco !

Hashtagcéline et de Pépita sont aussi enthousiastes que nous. N’hésitez pas à aller lire leurs avis.

Autre extrait : « Soudain, les soldats aperçurent la carriole, et tous les choupinouchons, assoupis les uns contre les autres. Bert mit un doigt sur sa bouche pour leur faire signe de ne surtout pas les réveiller.
Les combattants se regardèrent. Que faire ? Ils n’avaient pas le choix. Les deux armées entreprirent donc de livrer bataille en silence. Les canonniers chargeaient les boulets très délicatement dans le canon, et frottaient tout doucement leurs pierres à briquet pour allumer la mèche. Les chevaliers faisaient bien attention à ne pas entrechoquer bruyamment bruyamment leurs épées. Les fantassins s’insultaient en chuchotant. Même les chevaux galopaient sur la pointe de leurs sabots. »

Lu à voix haute en novembre 2019 – Didier Jeunesse, 12€

Une réflexion au sujet de « 226 bébés, de Flore Vesco (Didier Jeunesse, 2019) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s