Personne, d’Adèle Tariel et Baptiste Puaud (Chocolat Jeunesse, 2021)

Personne. L’école, l’usine, les rues, le musée : tous ces lieux semblent radicalement déserts. Que s’est-il passé ? Catastrophe naturelle, sort de conte de fée, charme permettant de saisir un instant en suspension ?

L’absence des humains semble planer sur ces décors où le vide et le silence deviennent presque tangibles. Restent le rythme des mots d’Adèle Tariel, la douceur du trait de Baptiste Puaud. Et si gagné par tout ce calme, vous tendez l’oreille et ouvrez grands les yeux, vous discernez de nouveau tout ce qui était passé à l’arrière-plan : les bruissements imperceptibles de la nature, les secondes qui s’égrènent, la sérénité qui se déploie dans l’espace désempli.

Ces pages font écho aux images saisissantes du premier confinement qui avait vu la nature reprendre très rapidement ses droits. Elles nous invitent à savourer les vides de l’existence et nous interpellent : un retour au trop-plein familier est-il ce que nous voulons ?

Un album contemplatif et apaisant, dont mon moussaillon de dix ans et moi avons aimé l’esthétique, la tranquillité et le message.

Lu à voix haute en octobre 2021 – Éditions Chocolat Jeunesse, 12,90€

Un commentaire sur “Personne, d’Adèle Tariel et Baptiste Puaud (Chocolat Jeunesse, 2021)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :