Le grand imagier des petits, de Ole Könnecke (L’école des loisirs, 2011)

Quels livres ouvrir avec un bébé ? Les petits neveux nés en 2021 me donnent le plaisir de me replonger dans cette passionnante question ! Les imagiers représentent un type incontournable, à côté des livres à toucher, des albums rimés ou des premières histoires cartonnées. Leurs pages renferment l’entièreté d’un univers de petit enfant : les objets du quotidien, les vêtements qui changent au fil des saisons, les aliments, les animaux et les véhicules… Quel plaisir de laisser traîner son œil sur ces êtres et choses plus ou moins familières, d’apprendre à les nommer, d’exercer son sens de l’observation à la recherche de nouveaux détails et surtout de laisser aller son imagination à partir de là !

Le succès des imagiers reste donc entier et le choix est grand en la matière. Parmi cette offre, le grand imagier des petits de l’auteur allemand Ole Könnecke se démarque. Par le charme de ses graphismes, si pleins de douceur et d’humour. Par son format cartonné si généreux permettant d’offrir une somme très complète de termes qui ravira les enfants passionnés par les outils ou les instruments de musique – et ceux qui aiment les mots réjouissants comme « excavatrice ». Mais aussi et surtout par les détails et historiettes qui fourmillent grâce à de drôles de personnages animaliers et insufflent un supplément de vie.

Un album tendre et complet qui s’est imposé comme un classique du genre !

Lu en décembre 2021 – L’école des loisirs, 14€

Un commentaire sur “Le grand imagier des petits, de Ole Könnecke (L’école des loisirs, 2011)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :