Mina, de Matthew Forsythe (Little Urban, 2022 pour la traduction française)

Mina est une souris casanière qui n’aime rien tant que sa petite bulle douillette. Ce qu’elle apprécie moins, c’est l’énergie bruyante et les initiatives un peu débordantes de son baroudeur de père. Les choses se corsent le jour où il ramène ce qui serait d’après lui un écureuil…

Au premier coup d’œil, on reconnaît avec plaisir le coup de crayon, la palette de couleurs chatoyante, l’univers et le bestiaire bien à lui de Matthew Forsythe. L’auteur-illustrateur aime ancrer ses histoires dans un décor de forêt au sens le plus merveilleux du terme, enchevêtrement de tiges ondulantes plongées dans une lumière un peu magique. Les protagonistes animaux sont mignons, drôles et très expressifs. Nous sommes tombés sous le charme de la douce fantaisie qui règne sur l’histoire et les dialogues.

« Rappelle-toi la fois où j’ai ramené des phasmes à la maison et que tu leur as appris à lire. On s’est bien amusés ! »

En même temps, la tension est à son comble : cette histoire peut-elle bien se terminer ? Mina a-t-elle raison de se méfier ? Ou est-il temps pour elle s’ouvrir aux surprises que la vie réserve pour constater qu’en général, tout se passe bien ?

Ces pages laissent sur la rétine une agréable impression, un assouvissement né des couleurs fauvistes et du confort de ce petit monde de souris. Divertissant, plein d’imagination, tout simplement splendide.

L’avis de Tachan et de Chlop

Lu en février 2022 – Little Urban, 14,50€

2 commentaires sur “Mina, de Matthew Forsythe (Little Urban, 2022 pour la traduction française)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :