Mari Moto : Seule contre l’ouragan, de Dorothée de Monfreid (Seuil Jeunesse, 2021)

« Si mes parents avaient pu deviner ce que j’allais faire ce jour-là, ils auraient eu une crise cardiaque. »

Nous n’avons pas résisté à l’appel du suspense, de la vitesse et de l’action – regardez-moi cette couverture rutilante !

Mari trouve ses parents contrariants : pas question qu’ils la laissent ne serait-ce que se rendre à la boulangerie du village en vélo (vous imaginez tout ce qui pourrait lui arriver en route). Pourtant, les circonstances vont en décider autrement. Un jour, un ouragan terrible blesse tous les adultes. Pour aller chercher les secours, la petite fille n’aura d’autre choix que d’enfourcher la moto de sa grand-mère…

« J’ai ôté la béquille, pris une grande inspiration et tourné la poignée de l’accélérateur. La moto a fait un bond en avant et je suis partie. »


Dessiné dans une ligne ronde très expressive et rehaussé d’aplats monochromes, ce petit format au croisement du roman, de la BD et de l’album est particulièrement efficace. Rencontres et péripéties se succèdent à vive allure, composant un périple initiatique fort en émotions. Au passage, Dorothée de Monfreid brosse des portraits réjouissants, à commencer par cette grand-mère adepte de la pipe qui n’a pas froid aux yeux, et cette petite fille qui n’écoute que son courage.

À lire pour ressentir le vertige de ces moments qui nous font grandir en accéléré et le bonheur de conquérir son autonomie. RRRRRRR !

Lu à voix haute en décembre 2022 – Seuil Jeunesse, 11€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :