Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive, de Michael Ende (1960 pour l’édition originale en allemand)

Lu au printemps 2017

Les aventures de Jim Bouton sont un excellent roman pour commencer à lire des histoires plus longues tout en restant dans un univers imaginaire vraiment enfantin. L’édition parue en 2017 chez Bayard Édition est ponctuée d’illustrations jolies et drôles que les petits apprécient de pouvoir regarder pendant qu’on leur lit le texte.

Dans des conditions mystérieuses, Jim Bouton a débarqué, tout bébé, à Lummerland – une île minuscule (tout juste une montagne à deux sommets sillonnée d’un voie de chemin de fer), habitée seulement par le roi Alphonse Midi-Moins-le-Quart et ses trois sujets. Choyé par Madame Comment, il y grandit heureux… jusqu’au jour où l’île devient trop exiguë pour ce petit monde. Le chauffeur Lucas et sa sympathique locomotive Emma doivent se résoudre à l’exil et Jim décide de les accompagner. Le livre raconte les aventures et les rencontres extraordinaires qu’ils vont faire sur le chemin périlleux qui les mènera jusqu’à la Cité des Dragons. Sur la route, ils apprendront à compter sur leur courage, leur camaraderie, leur solidarité et leur inventivité…

Les garçons ont été immédiatement tenus en haleine par l’intrigue et nous avons littéralement dévoré ce roman. Ne supportant plus le suspense, Antoine nous a doublés en cours de route et a lu seul les deux tiers du roman. Le texte est à la fois bien écrit et accessible. Alternant scènes (très) drôles et moments de frissons, il nous entraîne grâce aux multiples détails savoureux et de trouvailles vraiment inventives, comme celle du géant apparent qui, contrairement à l’effet de perspective habituel, semble de plus en plus immense au fur et à mesure qu’il s’éloigne ! Les plus grands y retrouveront aussi leur compte, notamment en appréciant l’ironie mordante de certaines scènes. Ce livre, signé par l’auteur de L’histoire sans fin, est ultra-célèbre en Allemagne où tout le monde l’a lu enfant, mais reste méconnu en France : nous le recommandons chaudement pour une première initiation à la lecture d’un roman !

 

Extrait

« Dans la pièce, trois bonzes ventrus se tenaient assis sur des chaises hautes. Celui du milieu, le plus haut perché, portait un habit en or. C’était le Premier Bonze Pi Pa Po. Tous trois agitaient des éventails de soie pour se donner de l’air. Devant chaque bonze, un scribe était accroupi avec son encre de Chine, ses papiers et ses pinceaux.
– Bonjour, messieurs, lança joyeusement Lucas en portant deux doigts à sa casquette. Nous aimerions beaucoup voir l’empereur.
– Vous verrez l’empereur plus tard, répondit le Premier Bonze en souriant.
– Peut-être, ajouta le deuxième.
– Ce n’est pas complètement exclu, poursuivit le troisième, et tous les trois hochèrent la tête de connivence.
Les scribes approuvèrent en ricanant et notèrent sur leurs papiers les propos tellement spirituels de leurs supérieurs.
– Permettez tout d’abord une question, dit le Premier Bonze : qui êtes-vous, tous les deux ?
– Et d’où venez-vous exactement ? demanda le deuxième ?
– Et que venez-vous faire ici ? continua le troisième.
– Je suis Lucas le chauffeur de locomotive, répondit Lucas. Et voici mon ami Jim Bouton. Nous venons de Lummerland, et nous voulons nous rendre à la Cité des Dragons pour délivrer la fille de l’empereur.
– L’intention est très louable, dit le Premier Bonez, tout sourire, mais n’importe qui peut prétendre cela.
– Pouvez-vous nous trouver des preuves, demanda le deuxième.
– Ou bien une autorisation ? ajouta le troisième.
Les scribes notèrent en ricanant, les trois bonzes hochèrent la tête de connivence.
– Écoutez-moi bien, messieurs ! dit alors Lucas en repoussant sa casquette en arrière. Vous feriez mieux de crâner un peu moins. L’empereur ne sera pas très content quand il saura quels fanfarons vous faites !
– Oh, répliqua le Premier Bonze, toujours souriant, il est vraisemblable qu’il ne le saura jamais.
– Sans notre autorisation, expliqua le deuxième avec suffisance, les honorables étrangers ne pourront pas être admis auprès de l’empereur.
– Et nous ne vous laisserons passer qu’après avoir tout vérifié très minutieusement, ajouta le troisième.
– Très bien, soupira Lucas, mais faites vite, s’il vous plaît, car nous n’avons pas encore pris notre petit déjeuner.
– Dites donc, monsieur Lucas, commença le Premier Bonze, avez-vous des papiers d’identité ?
– Non, répondit Lucas.
– Alors, dit le deuxième bonze, vous ne pouvez pas prouver que vous existez…
– Exact, poursuivit le troisième : d’un point de vue administratif, vous n’existez pas. Et vous ne pouvez donc pas aller voir l’empereur, car une personne qui n’existe pas ne peut aller nulle part. C’est logique.
Les scribes notèrent en ricanant, les bonzes hochèrent la tête de connivence. »

Bayard Jeunesse, 13,90€

jim-bouton-et-lucas-le-chauffeur-de-locomotive

2 réflexions au sujet de « Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive, de Michael Ende (1960 pour l’édition originale en allemand) »

  1. Ping : Miss Pook et les enfants de la lune, de Bertrand Santini, 2017 – L'île aux trésors. Lectures et aventures du soir

  2. Ping : Robinson | L'île aux trésors

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s