Fantastique Maître Renard, de Roald Dahl (1970 pour l’édition originale en anglais)

Lu pour la première fois à Noël 2015 et relu très souvent depuis ! 

Fantastique Maître Renard est un classique ultra-célèbre, mais comme c’est l’une de nos perles, comment ne pas lui consacrer un article ? Ce petit livre est idéal pour les plus jeunes lecteurs souhaitant se lancer pour la lecture d’un premier roman. Palpitant, drôle, droit au but et organisé en chapitres très courts, ce livre est aussi agrémenté d’illustrations de Quentin Blake reflétant parfaitement l’ironie acerbe qui fait le charme des textes de Roald Dahl. Et que c’est bien écrit !

Boggis, Bunce et Bean sont d’horribles fermiers bêtes, voraces et enragés. Ils sont véritablement obsédés par leur envie d’en finir avec Maître Renard qui vole leurs volailles et bouteilles de cidre à leur nez et à leur barbe pour nourrir sa famille. Mais les trois affreux ont beau remuer ciel et terre pour lui livrer une traque outrancière, le malin renard a plus d’un tour dans son sac !

Comme un certain nombre d’autres romans de Roald Dahl, ce petit livre appartient à nos lectures culte et tous ceux à qui nous l’avons recommandé l’ont adopté. On se délecte de la description des personnages – en particulier des méchants, pris à leur propre piège. Les débats moraux entre Maître Renard entre son ami Blaireau sont divertissants. Le rythme de l’intrigue tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page et le dénouement est véritablement jubilatoire !

Extraits :

« Au-dessus de la vallée, sur une colline, il y avait un bois.
Dans le bois, il y avait un gros arbre.
Sous l’arbre, il y avait un trou.
Dans le trou vivaient Maître Renard, Dame Renard et leurs quatre renardeaux.
Tous les soirs, dès que la nuit tombait, Maître Renard disait à son épouse :
– Alors, mon amie, que veux-tu pour dîner ? Un poulet dodu de chez Boggis ? Un canard ou une oie de chez Bunce ? Ou une belle dinde de chez Bean ? »

« Bientôt, deux énormes pelleteuses noires, l’une conduite par Bean, l’autre par Bunce, arrivèrent en grinçant dans le bois. On aurait dit des monstres redoutables et destructeurs.
– Ohé ! Nous voici ! hurla Bean.
– Mort au renard ! vociféra Bunce. »
FantastiqueMaitreRenard08
«  – Je raffole du lard ! s’écria Blaireau, dansant d’excitation. Prenons une tranche de lard ! Cette grosse, là-haut !
– Et des carottes, papa ! dit le plus petit des trois renardeaux. Prenons quelques carottes.
– Que tu es bête, dis Maître Renard. Tu sais bien qu’on n’en mange jamais.
– Ce n’est pas pour nous, papa. C’est pour les lapins. Ils ne mangent que des légumes.
– Mon Dieu, tu as raison ! s’écria Maître Renard. Tu penses vraiment à tout, mon petit ! »

Folio Cadet, 8,90€ (existe aussi en livre lu chez Gallimard qui propose une lecture très drôle dont nous ne nous lassons pas…)

Fantastique Maître Renard

Une réflexion au sujet de « Fantastique Maître Renard, de Roald Dahl (1970 pour l’édition originale en anglais) »

  1. Ping : La potion magique de George Bouillon, de Roald Dahl (1981 pour la version originale en anglais) | L'île aux trésors

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s