Le Grand Monde, de Pierre Lemaitre (Calmann-Lévy, 2022)

À travers le destin des membres de la famille Pelletier, Pierre Lemaitre nous entraîne dans le Grand Monde, celui de l’époque des Trente Glorieuses et de la guerre d’Indochine. Au sortir de la deuxième guerre mondiale, la savonnerie familiale fondée par M. et Mme Pelletier prospère à Beyrouth. Leurs enfants auront pourtant envie de voir du pays : les deux aînés, Jean et François, partent l’un après l’autre tenter leur chance à Paris. Leur jeune frère Étienne rejoint quant à lui Saigon, sur les traces de son amoureux. Quant à Hélène, la petite dernière, elle trépigne en attendant de pouvoir prendre son envol à son tour.

Pierre Lemaitre met au monde un roman d’aventures palpitant où virevoltent des trafiquants en tous genres, une improbable secte, des fumeurs d’opium, des mineurs grévistes, une actrice célèbre et un tueur en série.

Les personnages principaux et secondaires sont hauts en couleur, si bien décrits qu’on a l’impression de les connaître. Attachants, intrigants, désespérants et parfois même franchement insupportables, tous sont pleins de surprises. C’est Etienne, embauché à l’agence des monnaies de Saigon, qui fournit le fil rouge de l’histoire autour d’un sombre de trafic de piastres dont les ramifications se révèlent petit à petit. Parallèlement, les enfants deviennent adultes, la famille se recompose et ses secrets remontent à la surface…

Foisonnant mais parfaitement maîtrisé, le roman fait magnifiquement entrer en résonance la grande histoire et la plus petite histoire des Pelletier. L’auteur s’est solidement documenté pour restituer l’atmosphère de Saigon, les ressorts terribles de la guerre, mais aussi l’ambiance des Beaux-Arts à l’aube des années 1950s ou la montée du journal France Soir. C’est saisissant et très éclairant, à commencer par la découverte pour ma part de cette fameuse « affaire des piastres » qui s’est avérée absolument véridique. Le Grand Monde n’en reste pas moins une lecture 100% plaisir, bourrée de suspense, de rebondissements et d’humour.

Pour rien au monde je ne renoncerai à lire la suite !

Lu en août 2022 – Calmann-Lévy, 22,90€

5 commentaires sur “Le Grand Monde, de Pierre Lemaitre (Calmann-Lévy, 2022)

Ajouter un commentaire

      1. Ah au fait ! J’ai découvert après que ce roman prend la suite de la trilogie ouverte avec Au-revoir là haut. Ce n’est pas gênant pour la lecture mais si tu n’as pas encore lu cette première trilogie, ça peut faire du sens de commencer par là ?

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :