Le nuage de Louise, des frères Fan (Little Urban, 2022)

Louise réalise son rêve en adoptant un joli petit nuage. La petite fille déborde de tendresse et de bonnes intentions, elle sait qu’elle devra en prendre soin : il faudra le nommer, l’arroser (mais pas trop), gérer les averses et les orages tout en prenant garde de ne pas l’oppresser…

Après Le Jardinier de la nuit, Le projet Barnabus et Tombée du ciel, ce nouvel album des frères Fan nous fait de nouveau entrer dans l’univers onirique qui semble n’appartenir qu’à eux. On retrouve cette lumière bleutée qui nous donne l’impression d’avoir pénétré dans un monde un peu magique, la délicatesse folle des illustrations, le jeu sur le dosage des tons de gris et de la couleur. Cette fois-ci, les auteurs canadiens nous promènent dans un décor victorien digne des aventures de Mary Poppins – chapeaux hauts-de-forme, intérieurs ornés de tapisseries à motif et de cadres dorés, Grand bi et Rolls Royce à l’ancienne dans la rue. Nous avons adoré la façon dont ils donnent forme à d’adorables petits nuages évanescents.

Mon moussaillon, qui rêve d’avoir un animal domestique, a aimé ressentir avec Louise le bonheur de partager son existence avec une créature, de la choyer. Et pourtant, un tel amour ne peut-il pas être un peu enfermant ? Ces pages montrent qu’aimer, cela peut aussi signifier de laisser s’éloigner l’objet de notre tendresse vers d’autres horizons – un message juste bien qu’un peu douloureux, qui a laissé mon fils mélancolique et lui a donné à réfléchir.

On pourrait bien sûr aussi faire le parallèle avec le rôle de parents d’un enfant qui grandit.

Sous le charme de l’inventivité et de la poésie de cet album !

L’avis de Chloé

Lu à voix haute en octobre 2022 – Little Urban, traduction de Véronique Mercier-Gallay, 15,90€

2 commentaires sur “Le nuage de Louise, des frères Fan (Little Urban, 2022)

Ajouter un commentaire

    1. Oui, après le parallèle avec l’animal domestique a ses limites et il n’a peut-être pas vu que cela fait (il me semble) plutôt allusion à des espèces sauvages que cela n’a aucun sens de vouloir domestiquer parce que ces spécimens sont « mignons ». De même, il faudra pouvoir laisser partir le nuage. Mais beaucoup d’autres animaux ne partiront pas, nous avons gardé nos chats plus de 20 ans 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :