Bloganniversaire : L’île aux trésors a trois ans !

Trois ans que voyant ma passion de lire déborder, je décidai d’investir une île, un espace sans limite, qui lui serait entièrement dédié. L’envie était là de prolonger le plaisir des lectures du soir en prenant le temps de noter mes impressions, peut-être de donner envie à d’autres familles de se lancer dans la lecture à voix haute, de contribuer à faire connaître des littératures d’autres horizons. Mais surtout de rencontrer d’autres chercheur.e.s de trésors et de mettre en commun nos pépites. Trois ans plus tard, L’île aux trésors continue chaque semaine de s’enrichir, comme vous pourrez vous en rendre compte vous-mêmes dans ce billet-bilan !

Extrait de Robin, de Peter Sis, Grasset Jeunesse.

Plus on écrit, plus cela vient facilement. J’ai tout de même publié 120 chroniques au cours des douze derniers mois. L’objectif n’est pas la quantité, ce rythme reflète en réalité celui de nos lectures du soir. Des moments d’évasion particulièrement essentiels cette année, dans un contexte où les voyages, les rencontres et les loisirs sont restreints. Je n’arrive pas toujours à parler de toutes, tant pis. L’idée est vraiment, pour chaque chronique, de prendre le temps d’évoquer le livre de façon à la fois personnelle et argumentée avec, de plus en plus souvent, un visuel photo. Pour chacune, je relis des passages, recherche les citations qui parlent le mieux du livre, je me renseigne sur l’auteur, le genre… L’occasion de revisiter l’œuvre, d’en découvrir d’autres dimensions et d’apprendre une foule de choses passionnantes. Une démarche qui suscite le plus souvent la discussion avec les enfants qui aiment toujours comparer nos impressions.

Bref, L’île aux trésors m’est chère en tant que lieu de liberté où parler à ma manière des livres que j’ai choisis – en réalité, triés sur le volet parmi les nouveautés des maisons d’édition et auteur.e.s dont je suis le travail et les suggestions d’autres lecteurs et lectrices. Car l’île est aussi un carrefour des partages toujours plus nombreux développés dans notre entourage, mais aussi avec des passionné.e.s rencontré.e.s grâce au blog. Avec tout ce petit monde autour de nous, autant vous dire que nous ne manquons pas de pistes de lectures !

Extrait de : Le monde englouti, David Wiesner, Circonflexe.

Ils ont marqué cette année de lecture…

En listant nos coups de cœur sur l’année, je prends conscience de nos affinités particulières avec certaines maisons d’édition. J’ai notamment envie de parler de l’éditeur suisse bien nommé La Joie de lire, dont nous avons adoré les parutions tous formats confondus : documentaire (Le fil d’Ariane), BD (Les amoureux), roman jeunesse (L’incroyable histoire du homard qui sauva sa carapace) ou ado (L’Attrape-Malheur). Nous avons aussi un gros faible pour les documentaires publiés par les éditions du Ricochet, j’ai parlé ici de Cap sur les îles, Mon petit monde, Une planète verte, et l’indispensable dictionnaire bienveillant de la sexualité : Tout nu ! Ces deux éditeurs partagent le soin apporté à leurs objets-livres et un engagement porté par de belles valeurs humanistes.

© Chloé Vollmer-Lo

Si cette année de lecture devait être placée sous le signe d’un auteur, ce serait Timothée de Fombelle dont nous avons relu Tobie Lolness et Céleste, ma planète, mais aussi découvert ses parutions les plus récentes : le conte de Noël Quelqu’un m’attend derrière la neige et le premier tome de sa trilogie Alma. Cet auteur a une plume magique qui nous cueille à chaque fois pour nous précipiter dans un tourbillon d’émotions et d’aventures. Avec, toujours, une intrigue parfaitement construite pour nous tenir en haleine et une immense capacité à éclairer notre monde.

Détail d’une illustration de Histoires de fleuves, de Timothy Knapman Sarbacane.

Plus que jamais cette année, nous restons très friands de livres qui font voyager dans l’espace et le temps, et permettent de saisir ce qui se joue ailleurs. Une lecture se démarque complètement par les émotions qu’elle a provoquées chez nous : celle de Miss Charity, roman victorien de Marie-Aude Murail que nous avons refermé les larmes aux yeux, tant nous étions tristes de quitter son héroïne. Nous avons également été très marqués par nos explorations de l’époque du commerce triangulaire avec Alma, du colonialisme en Inde avec Le Merveilleux, mais aussi par l’épopée à travers les États-Unis que raconte La longue marche des dindes.

La liste de nos romans préférés confirme aussi notre penchant pour les personnages animaliers et les détours par l’imaginaire, voire l’absurde, pour mieux parler de sujets profonds: Le journal de Gurty, L’incroyable histoire du homard qui sauva sa carapace, Les fleurs sucrées des trèfles et Violette Hurlevent et le Jardin Sauvage.

Puisqu’on parle d’imaginaire, il faut souligner à quel point nous continuons à aimer les romans de fantasy que nous essayons de choisir les plus originaux possibles. Notre trio de tête pour cette année comprend une fantasy nigériane, Akata Witch, un roman d’anticipation, Nous sommes l’étincelle et un déjà classique : La Passe-Miroir.

Notre goût des « gros livres » ne nous empêche pas d’apprécier les albums illustrés que les garçons aiment relire à l’infini… Notre quatuor de tête comprend des livres qui se distinguent par leur univers graphique bien à eux, leur façon de nous donner à réfléchir, la générosité de leurs valeurs… et une solide dose de surprise ! On y trouve les albums de Torben Kuhlmann (Edison et le petit dernier, Einstein), Le projet Barnabus, Des vacances timbrées et Julian est une sirène.

Nous aimons de plus en plus les bandes-dessinées qui forment le gros des lectures de chevet des garçons. S’il n’en fallait retenir que trois, ce seraient d’inspirantes histoires pleines d’aventures, de couleurs et de filles culottées ! Et donc Les Vermeilles, Sixtine et Les Culottées.

Et enfin, nous nous sommes régalés de splendides documentaires touchant aux sujets divers et variés qui nous intéressent. Chapeau à leurs créateur.rices et aux maisons d’édition qui parviennent à proposer des lectures qui ravissent la rétine autant que l’esprit. Mention spéciale pour Curieux mammifères, Naissance, Grecomania et La vie secrète des virus.

N’hésitez pas à me faire part de vos propres coups de cœur, vous aurez compris que nous sommes friands de belles pages à nous mettre sous la dent !

Extrait de : Cap sur les îles, de Emmanuelle Grundmann et Céline Manillier, Éditions du Ricochet.

Et vous, quels sont les articles qui vous ont le plus intéressé.e.s ?

Le palmarès des livres les plus consultés cette année sur le blog suggère que vous vous intéressez particulièrement aux albums, mais aussi aux classiques de la littérature jeunesse. Si vous avez de envie particulières de ce que vous avez envie de trouver par ici, c’est un bon moment pour m’en faire part !

Au-delà de L’île aux trésors…

J’ai la chance de pouvoir régulièrement naviguer à la rencontre d’autres explorateur.rices de mondes littéraires. Un lieu privilégié pour ça est bien sûr À l’ombre du grand arbre qui a connu une belle activité ces derniers mois. J’ai notamment participé à plusieurs lectures communes sur la BD Les Amoureux, les albums Petit Renard et C’est mon arbre, ainsi que plusieurs romans très différents : Milly Vodovic, Akita et les grizzlys, La Passe-Miroir et Alma. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à nos débats ! Nous proposons aussi régulièrement des sélections thématiques sur des sujets divers et variés qui résonnent avec l’époque et les préoccupations des enfants. Les dernières avaient trait aux récits épistolaires, aux droits de l’enfant, aux journaux et à la sélection des Prix de l’UNICEF et du Prix Vendredi. J’ai également rejoint la petite équipe dynamique des Petits Pois Lisent Tout pour qui j’ai rédigé de premiers billets sur L’incroyable histoire du homard qui sauva sa carapace et 226 bébés. Et j’ai été invitée pour des chroniques ponctuelles par les blogs Sophielit, dédié à la littérature pour ados, et Lireka qui s’adresse aux lecteurs francophones du monde entier.

Extrait de : Tout est si beau à Panama, de Janosch, Joie de Lire.

Avant de tourner la page de cette troisième année, il est temps de remercier tous ceux qui ont, à leur manière, font vivre L’île aux trésors. Vous, les auteur.e.s qui nous parvenez sans cesse à élargir nos horizons et à enrichir notre imaginaire. Quelle chance de pouvoir échanger avec certain.e.s d’entre vous suite à mes chroniques et même de recevoir des livres et dessins dédicacés, je n’en reviens toujours pas. Vous, les maisons d’édition qui nous gâtez avec des livres toujours plus beaux et me permettez d’en découvrir un grand nombre en service presse. Vous, les libraires dont les rayons débordant de trésors à explorer, contempler, feuilleter, nous manquent tant dans le contexte actuel. Vous qui me lisez toujours plus nombreux, m’encouragez avec vos commentaires et m’envoyez de petits mots – quel plaisir de recevoir vos retours sur les lectures glanées sur l’île ! Vous les merveilleuses arbronautes qui me faites rire, réfléchir, découvrir au quotidien. Toi Maman, qui sais si bien faire de la lecture une expérience de partage intergénérationnelle. Toi Papa, mon lecteur le plus attentif, auquel aucune coquille n’échappe. Vous, les moussaillons de l’île qui me faites le bonheur de partager ma passion de lire. Cet anniversaire est aussi le vôtre : je n’ai pas l’âme d’un Robinson et si vous n’étiez pas là, l’envie d’écrire les pages de ce blog s’épuiserait bien vite.

Maintenant, l’an 4 peut commencer !

3 réflexions au sujet de « Bloganniversaire : L’île aux trésors a trois ans ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s