La vie aux aguets, de William Boyd (Éditions du Seuil, 2007 pour la traduction française)

« Je m’en rends compte maintenant : elle a toujours redouté qu’on vienne la tuer. Et elle n’avait pas tort. »

Paranoïa, folie, ou précautions légitimes ? De quoi la mère de Ruth a-t-elle peur ? Le temps des révélations est peut-être venu, exhumant un passé insoupçonné remontant aux années 1930. Des péripéties sidérantes de nature à vous faire douter de tout : peut-on faire confiance à qui que ce soit ? Ruth et sa mère sont-elles en danger ?

Les romans d’espionnage, ce n’est pas spécialement ma tasse de thé, mais la réputation de William Boyd le précédait et j’ai effectivement passé un très bon moment avec La vie aux aguets (Restless en anglais). Ces deux intrigues entremêlées – l’ancienne et l’actuelle – tirent sur toutes les cordes de notre paranoïa : on reste « aux aguets » en se demandant si le roman va finalement verser dans le thriller. Les personnages sont tous hauts en couleur, les premiers rôles restant réservés aux femmes.

Au passage, j’ai appris plein de choses sur le rôle peu reluisant des services secrets britanniques dans la deuxième guerre mondiale. L’auteur s’est visiblement beaucoup documenté et j’ai été particulièrement fascinée par les campagnes de désinformation orchestrées par différents camps – un sujet qui n’a rien perdu de son actualité. En revanche, je n’ai pas saisi l’intérêt de tous les fils narratifs ancrés dans les années 1970, notamment celui autour de Ludger Kleist, si ce n’est pour semer le doute quant aux périls du moment : à chaque époque, ses troubles…

Une incursion agréable dans le monde de l’espionnage – cela dit, restez sur vos gardes : la règle numéro un n’est-elle pas de ne se fier à personne ?

Lu en août 2021 – Édition Poche chez Points, traduction de Christiane Besse, 9,50€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :