Cabot-Caboche, adaptation BD du roman de Daniel Pennac par Grégory Panaccione (Delcourt, 2021)

Grégory Panaccione esquisse à merveille le protagoniste de cette histoire : une caboche de traviole aux yeux globuleux dont les oreilles pendouillantes semblent disproportionnées par rapport au reste du corps, misérable jusqu’à la manière de se recroqueviller, comme s’il craignait les coups. Mais dont la soif de vivre, la truffe suppliante et le regard plein d’espoir sont incroyablement attachants. La « vie de chien » de cette boule de poils promise à la noyade car trop « moche » pour être adoptée révèle les travers des humains – la bestialité n’étant pas toujours là où on croit. Les mots de Daniel Pennac et le trait de Grégory Panaccione brossent férocement la vacuité de leurs aspirations et la banalité des mauvais traitements infligés aux bêtes.

« J’avais une maîtresse.
– Et ?
– Nous sommes partis un soir en voiture pour faire une promenade dans les bois. C’est là que je l’ai perdue de vue. Quand je suis retourné à la voiture, elle n’était plus là.
– Classique. »

Et pourtant, c’est la tendresse qui l’emporte. On se prend d’amour pour ces personnages canins si affectueusement croqués. On retrouve avec plaisir la vivacité des dialogues du roman. On rit des petites manies des cabots, de leur vision des humains et des incroyables complots qu’ils fomentent. On voit bien qu’en réalité, il ne faut pas grand-chose pour une belle vie de chien. On ressent tout ce que les animaux peuvent nous apporter, comment ils arrivent parfois même à nous élever vers quelque chose de meilleur. Le dénouement jubilatoire a ravi mes moussaillons qui ont voulu me lire cette BD à voix haute !

Ce classique de la littérature jeunesse est de ceux qui vous marquent à jamais. Voici une superbe mise en image – esthétiquement très réussie, mais surtout bouleversante. Allez, vous ferez bien une petite place à cette adorable bestiole ?

Lu à voix haute en novembre 2021 – Delcourt, 19,99€

Un commentaire sur “Cabot-Caboche, adaptation BD du roman de Daniel Pennac par Grégory Panaccione (Delcourt, 2021)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :