Bloganniversaire : L’île aux trésors a quatre ans !

Extrait de la quatrième de couverture de Les Vermeilles, de Camille Jourdy (Actes Sud Junior, 2019)

Quatre ans : le temps passe vite, mais il est vrai que notre île a encore bien grandi depuis le dernier anniversaire. Par la magie de la littérature, ce ne sont pas douze mois de lectures qui viennent de s’écouler, mais une multitude de soirées qui ont augmenté notre réalité, nous faisant vivre mille vies. Il n’y a qu’à farfouiller dans nos trésors pour s’en convaincre.

Ces livres ont marqué cette année de lecture…

En vrais pirates de la littérature, nous n’avons manqué aucune occasion de mettre les voiles vers de prodigieuses destinations : le port de Glasgow avec La rose du Hudson Queen. L’Amazonie avec La fleur perdue du chaman de K. Et même en mission d’exploration dans les fonds marins les plus abyssaux avec Lilly sous la mer ! Nous avons adoré semer la zizanie dans les mondes imaginaires de Steam Sailors, Magic Charly, Mathieu Hidalf ou encore L’Ickabog. Tonnerre de Brest, c’est qu’il souffle un vent de rébellion sur nos lectures, placées cette année sous le signe de révoltes féminines, déclinées sur plusieurs registres : celui de l’art (Rosa Bonheur, l’audacieuse), de la sensualité (D’or et d’oreillers), du roman de cape et d’épée (Olympe de Roquedor), de la dystopie (L’année de grâce) et du slam (Signé poête X).

Extrait de Steam Sailors, de E.S. Green (Gulf Stream, 2020)

En matière de subversion, nous avons continué de goûter le registre de la fable animalière, notamment avec Mout’ le mouton, Le pays des souris, L’éléphant de Madame Bibi et L’incroyable histoire du coq qui ne voulait pas fermer son bec. Nous sommes tout bonnement incapables de résister aux bestioles de tout poil. Mention spéciale pour les toutous des albums Une maison pour Marvin, Je veux un chien et peu n’importe lequel et Cabot-Caboche. Mais aussi pour le King Kong bouleversant du duo Bernard/Roca. Et, évidemment, les poussins de Claude Ponti !

Un corsaire doit savoir débusquer un trésor enfoui de longue date : les « classiques » sont très prisés sur notre île. Je réalise en revenant sur nos lectures des derniers mois que nous avons une vraie prédilection pour les titres anglais : Le Vent dans les Saules, Watership Down, La ferme des animaux, Souvenirs de Marnie, ou encore l’inénarrable Guide du voyageur galactique. Mais pas seulement. Le classique français La planète des singes, la fameuse Histoire sans fin venue d’Allemagne, le best-seller canadien Anne de Green Gables ou la version extraordinairement illustrée par Rebecca Dautremer du chef d’œuvre de Steinbeck Des souris et des hommes nous ont marqués à jamais.

Les pépites les plus brillantes font la joie des flibustiers de tous âges. Je reste époustouflée par la beauté de certaines pages tournées. Quelle émotion face aux illustrations de Béatrice Alemagna ou d’Irène Bonacina, quelle fascination pour celles de Laurent Gapaillard ou d’Isabelle Simler !

Pas de quartier non plus au rayon BD qui continue de faire le bonheur de tout l’équipage au quotidien. Je retiens le ravissement de la partie de cache-cache dans Cachée ou pas, j’arrive, la philosophie de Incroyable !, mais aussi de très belles adaptation des romans de George Orwell 1984 et La ferme des animaux.

Au fur et à mesure que les moussaillons grandissent, nous lisons de plus en plus de littérature ado. Nous nous sommes notamment initiés au genre policier avec l’épatante série Angie. Et comme nous ne sommes pas des marins d’eau douce, nous avons poussé jusqu’aux recoins littéraires les plus sombres avec La faucheuse, L’île, Plein Gris ou La Gueule-du-loup. Pour mieux nous lover ensuite dans des textes à la tendresse désarmante, comme Le majordome et moi ou La vie en rose de Will.

Du nouveau sur L’île !

Avec tout ça, ça commençait à être un peu le bazar sur l’île. Pour vous aider à vous y retrouver, j’ai revu le format du blog sous forme de galerie permettant de naviguer plus facilement parmi les articles. J’ai aussi ajouté à la liste des titres triée par titre et par auteur des pages par genre : premier âge, petite enfance, albums pour grands, petits romans illustrés, romans juniors pour lecteur.ice.s confirmés, romans ados et (jeunes) adultes.

Deux autres nouveautés : d’abord, l’inauguration d’une petite crique où poser mes lectures en solo, celles que je ne partage pas (encore) avec mes moussaillons. Ensuite, la création d’un compte Instagram, après avoir beaucoup hésité à cause du côté chronophage des réseaux sociaux. C’est nouveau, n’hésitez pas à suivre le blog par cet intermédiaire si vous êtes adepte de ce réseau – et à me faire part de vos conseils si vous en avez.

Extrait de Stig et Tilde, de Max de Radiguès (Sarbacane, 2019)

Au-delà de L’île aux trésors…

Qui a dit que la lecture était un loisir solitaire ? Qu’il est bon de pouvoir naviguer à la rencontre d’autres exploteur.ice.s de territoires littéraires ! L’occasion de dénicher nos prochaines lectures ou de pouvoir en enrichir l’expérience sous forme d’échange ou de débat. Outre l’indispensable portail Babelio qui fourmille d’idées, le lieu privilégié de cette fertilisation reste le blog collectif À l’ombre du grand arbre qui a connaît toujours une belle activité. J’y ai notamment contribué à plusieurs lectures communes autour de Migrants, Forêts des Frères, Nuit étoilée, des albums de Torben Kuhlmann et des trois « romans-fleuve » de Davide Morosinotto, ainsi que d’un roman inspiré de la vie de Rosa Bonheur et de chouettes documentaire qui parlent à hauteur d’enfant de démocratie et de dictature. Les arbronautes m’ont fait le plaisir d’accepter de découvrir un classique allemand, Momo de Michael Ende. Nous proposons aussi régulièrement des listes des coups de cœur, des entretiens (voir notamment ceux avec Flore Vesco et Séverine Vidal) et des sections thématiques sur des sujets divers et variés qui résonnent avec l’époque et les préoccupations enfantines. Les dernières avaient trait à l’art, aux renards, aux écrans et réseaux sociaux, ou encore aux sélections du Prix de l’Unicef et du Prix Vendredi. Nous continuons de célébrer les « classiques » de la littérature jeunesse, cette année avec Anthony Browne, Astrid Linden, Jean-Claude Mourlevat. En ce moment, nous organisons un prix littéraire qui récompense les plus beaux livres de l’année dernière dans les catégories album, roman et docu/ BD. Les titres sélectionnés sont soumis au vote des internautes jusqu’au 10 décembre, n’hésitez pas à les découvrir et à voter !

Ces billets vous ont intéressé.e.s

Avant de larguer les amarres vers de nouveaux horizons, place au traditionnel palmarès des billets les plus consultés cette année sur le blog ! Pour varier, j’enlève de ce classement les titres comme La rivière à l’envers ou Naissance qui y figuraient déjà l’année dernière. Cette année encore, ce sont les albums qui ont attiré le plus de monde sur notre île, mais plusieurs romans ont tiré leur épingle du jeu. À noter également, la part de la non-fiction, avec plusieurs documentaires et le roman sur Rosa Bonheur.

Une semaine pour célébrer les littératures de l’enfance et de l’adolescence

En ces mois de pandémie où lire, rêver et s’évader n’a jamais été aussi nécessaire, j’ai eu envie, à l’occasion de cet anniversaire qui coïncide avec le Salon du livre jeunesse de Montreuil, de prendre le temps de célébrer l’extraordinaire créativité des littératures de l’enfance et de l’adolescence. Alors cette semaine, nous parlerons de chouettes titres qui présentent ces mondes, nous reviendrons sur le Prix mémorial Astrid Lindgren et sur les expériences de lectures de mes moussaillons. Hissez ho !

13 commentaires sur “Bloganniversaire : L’île aux trésors a quatre ans !

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :