Hanabishi, de Didier Lévy et Clémence Monnet (Sarbacane, 2022)

Quelle sonorité intrigante dans le titre, quelle couverture chatoyante ! Nous n’avons pas résisté à l’attrait de Hanabishi et nous avons bien fait : cette histoire de passion, d’émancipation et de transmission nous a envoutés.

Saviez-vous à quel point, au Japon, les feux d’artifice sont époustouflants ? Tout un art exécuté par les hanabishi, une activité risquée, exigeant créativité et maîtrise absolue des lois de la physique – et traditionnellement réservée aux hommes. Envers et contre tout, c’est précisément cette vocation qu’a embrassée la grand-mère de la narratrice. Si la petite fille est irrésistiblement intriguée par le sujet, sa mère l’a formellement proscrit : pas question que comme sa grand-mère, elle perde un doigt en manipulant des explosifs…

L’amour qui lie la fillette et sa grand-mère éclabousse chaque page dans un tendre feu d’artifices. C’est très doux de les voir heureuses d’être simplement ensemble, à partager souvenirs, expériences et connaissances. Ces pages gorgées de poésie évoquent joliment les transmissions intergénérationnelles. Cette grand-mère inspire profondément sa petite fille, même si ce n’est pas forcément de la manière à laquelle on aurait pu s’attendre.

Nous avons été ébahis de découvrir l’art japonais des feux d’artifice. Les illustrations de Clémence Monnet leur livrent un hommage splendide.

Subjuguant.

Lu à voix haute en juin 2022 – Sarbacane, 16,50€

Un commentaire sur “Hanabishi, de Didier Lévy et Clémence Monnet (Sarbacane, 2022)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :