Steam Sailors, tome 3 : Le passeur d’âme, d’E.S. Green (Gulf Stream Éditeur, 2021)

Morbleu, quel divertissement de retrouver les pirates de L’Héliotrope pour une troisième et dernière aventure ! Leur compagnie, leur solidarité, leur façon décomplexée de profiter des plaisirs de la vie et leur bagout sont réjouissants au possible. Les voilà pris dans une intrigue menée tambour battant, avec force prophéties et péripéties, courses-poursuites et revirements : une aventure avec un grand « A ».

Comme on pouvait s’y attendre, les méfaits impunis des pirates font beaucoup de bruit dans la presse et l’opinion publique. Mais vu l’ampleur de ce qui se trame dans le Bas-Monde, cela pourrait bien rester le cadet des soucis des dirigeants de Port-Regal. Face à cette même menace, l’équipage de L’Héliotrope décide de se rendre au Tartare, berceau de la magie originelle, pour y libérer les forces qui pourraient faire la différence dans l’affrontement qui se dessine…

La plume d’E.S. Green conserve son charme immense, que ce soit dans les descriptions ou dans les dialogues : on a envie de prendre en note de petites phrases à chaque page et cette vivacité fait de cette série un vrai bonheur de lecture à voix haute. Le front supplémentaire ouvert entre Haut- et Bas-monde et les doutes sur l’origine de la menace (peut-on faire confiance à Ozymandias ?) placent le récit sous tension, même si nous avons perçu quelques longueurs pendant le voyage au Tartare. L’univers n’est pas en reste. Nous avons adoré nous imaginer le grondement des machines à bord de L’Héliotrope, le tumulte à la taverne du Brise-Crânes, le ronron du chaspire Percépoil. Et il se pourrait bien que nous ayons un faible pour le panache du capitaine Mousquet !

Bubon pesteux, c’est fini. Il ne reste plus qu’à espérer qu’Ellie S. Green reprenne vite sa plume pour un nouveau récit.

L’avis de Linda sur ce tome et mes billets sur les tomes 1 et 2.

Extraits

« Beaucoup d’histoires naissent au creux du soir, dans la chambre d’un enfant que l’on accompagne vers le sommeil. Elles abolissent les peurs, effacent les fantômes et taisent les chagrins sous le voile confortable de l’insouciance. Ces histoires du soir font le lit d’une nuit paisible, qui laissera le rêveur repu d’un sommeil sans terreur.
L’histoire qui est contée ici n’en fait pas partie. Elle appartient à ces crépuscules d’hiver, où l’obscurité tombe subitement en engloutissant la chaleur de l’espoir, tandis que jaillissent les angoisses surnaturelles. »

« – Les Régaliens n’auront jamais rien en commun avec les pirates ! cracha le capitaine Vanstorm. Vous ne vous battez que pour l’or ! Nous, Régaliens, nous nous battons pour l’honneur, ajouta-t-il en bombant le torse.
– Vous apprendrez que chacun se bat pour ce qui lui manque, répondit Mousquet sans se formaliser. »

Lu à voix haute en janvier / février 2022 – Gulf Stream Éditeur, 17 €

2 commentaires sur “Steam Sailors, tome 3 : Le passeur d’âme, d’E.S. Green (Gulf Stream Éditeur, 2021)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :